Eglise Saint-Grégoire

MARS 2021 :

SEPTEMBRE 2021  :
installation de l’ échafaudage : les travaux ont repris le 6 septembre. L’échafaudage a été installé par la société RADP qui va maintenant procéder à la démolition du reste de la voûte berceau.

Le plancher métallique été installé permettant aux ouvriers de circuler. Une goulotte est en cours de montage pour évacuer les gravats situés quasiment à 10mètres de hauteur.

Vous trouverez ce panneau sur la façade de l’église.

Une convention de mécénat a été signée jeudi 23 septembre 2021 entre la fondation d’entreprise du Crédit Agricole «Agir en champagne-Bourgogne» et la commune pour le versement de 3 000 euros sur le compte de la Fondation du Patrimoine.


Novembre 2021 :
Le montant des dons perçus par la Fondation du Patrimoine s’élève à ce jour à 11.632.09 euros.
Pour que la municipalité reçoive une aide à hauteur de 15 000 euros du Conseil Régional, le montant des dons doit s’élever à 15 000 euros sinon aucune aide ne sera versée.
Il vous est rappelé que les dons sont défiscalisables à hauteur de 66 %.
Merci par avance pour votre générosité afin que notre église puisse rapidement être accessible.

Automne / hiver 2021 :

Malgré les conditions sanitaires et malgré la pénurie de certains matériaux, les travaux progressent : la fissure découverte dans la voûte  sous la ligne de coupe des briques a été reprise par remaillage; le solivage général et le plancher des deux recettes sont réalisés à 95 % et le renforcement des fermes est achevé.
L’objectif des 15 0000 euros de dons relatifs à la première tranche a été atteint. Un grand merci aux 76 donateurs. La deuxième tranche de travaux va suivre ainsi que le nouvel appel aux dons de ladite tranche.


 

 

 

 

 

Janvier 2022

 


HISTOIRE …..

La nuit du 17 au 18 décembre 1745, les voleurs ayant forcé nuitamment
les barreaux de la fenêtre de la sacristie, et en ayant rompu deux
sont entrés par la fenêtre de la sacristie et ont forcé le coffre fort et en ont rompu la ferrure, ont enlevé tout l’argent qui y était renfermé, qui pouvait se monter à la somme de 200 livres et plus”